01 83 64 40 30
Humidité Maison : L’humidité dans une maison : causes et traitements

Humidité Maison : L’humidité dans une maison : causes et traitements

Problème d’humidité dans la maison et comment s’en débarrasser

La présence de l’humidité dans une maison est un problème rencontré par de nombreux ménages. Lorsqu’elle envahit une habitation, elle peut entraîner des complications. Afin de trouver des solutions adaptées à ce problème, il est impératif d’en connaître d’abord les causes à l’origine de l’apparition des phénomènes d’humidité. Quels sont les facteurs à la base de ce désagrément ? 

Le refus de traitement des dégâts causés par l’eau

Que vous viviez dans un bungalow ou dans un logement luxueux, personne n’est à l’abri des problèmes d’humidité. Selon l’INSEE 20,65 % des logements sont touchés par le problème d’humidité. Plusieurs raisons peuvent en être à l’origine des problèmes d’humidité. Il s’agit entre autres des dégâts des eaux non traitées. En apparence, il peut s’agir d’un ruissellement insignifiant ou plus important. Les origines de cette complication peuvent être causées par :

  • Une canalisation intérieure défaillante ;
  • D’une infiltration depuis l’extérieur ;
  • Une fuite des équipements sanitaires ;
  • D’une installation usée.

Voici autant de causes qui peuvent entraîner, à divers degrés de gravité, un problème d’humidité dans une maison. La non-résolution d’une de ces causes peut être fatale pour la structure d’un bâtiment. Une fois que ces causes sont diagnostiquées, il faudrait faire appel à une entreprise spécialisée. Le diagnostic d’humidité permettra à l’entreprise de vous proposer des solutions durables pour pallier ce problème d’humidité. 

La défectuosité du système de ventilation

Humidité Maison : L'humidité dans une maison : causes et traitements

Pour éviter les problèmes liés à la montée du taux d’humidité dans un logement, il est impératif d’entretenir un bon système de ventilation. Le rôle de cette installation est de favoriser le renouvellement de l’air ainsi que l’aération de votre intérieur. Quand elle fonctionne normalement, l’humidité est renvoyée vers l’extérieur permettant ainsi de profiter d’un maximum de confort. 

Bien qu’elle puisse paraître insolite, le problème d’humidité persiste dans plusieurs logements à cause d’une défaillance du système de ventilation. Il est donc impératif d’avoir recours à des experts avant l’installation d’un dispositif de ventilation en bon état. En installant un système performant, vous vous débarrasserez du problème d’humidité intérieure dans votre logement. 

La mauvaise isolation de votre maison

L’isolation des sols, du toit, des murs intérieurs et extérieurs est très importante pour les performances thermiques et acoustiques. Malheureusement, lorsque la paroi externe de votre maison n’est pas protégée, l’humidité peut vous envahir. Celle-ci est causée par la vapeur d’eau qui se liquéfie au contact de la surface. 

Afin de pallier à ce problème, vous devez recourir aux services d’un professionnel. Ce dernier se chargera d’effectuer un diagnostic d’humidité. Après ce diagnostic, l’entreprise vous proposera des solutions adéquates contre l’humidité. 

Les infiltrations d’eau dans votre maison

L’infiltration d’eau est l’un des facteurs à l’origine de la présence de l’humidité dans un logement. Elle peut survenir en raison des fissures sur le mur d’une pièce ou sur le toit. Les tuiles endommagées peuvent également favoriser les infiltrations d’eau de pluie. Pour lutter contre ce problème, vous pouvez recourir aux services d’un professionnel. Il se chargera de parfaire l’étanchéité de toutes les parties de votre logement en fonction du diagnostic réalisé.

Enfin, hormis les défauts de constructions ainsi que les systèmes défectueux, l’humidité dans un logement est en partie causée par la négligence. Une fois que vous remarquez les premiers signes, contactez-nous. Nous mettons une équipe d’expert à votre disposition pour un diagnostic efficace et à un coût compétitif. 

 

Diagnostic Humidité : Quand faut-il le faire ?

Diagnostic Humidité : Quand faut-il le faire ?

Diagnostic humidité : quand devient-il indispensable

Une maison impeccable et conviviale est celle qui est régulièrement entretenue et où chaque système est méticuleusement bien vérifié. Afin de vous assurer du bon fonctionnement du drainage et de l’imperméabilité des murs ou des sols, le diagnostic humidité est une étude qui doit impérativement être réalisée. En quoi consiste le diagnostic humidité ? Quand faut-il faire une étude d’humidité ? Comment est-elle réalisée ? Voilà autant d’interrogations auxquelles cet article apportera des réponses.

Le diagnostic humidité : de quoi s’agit-il ?

Comme l’indique son nom, le diagnostic humidité est une étude réalisée par un professionnel dans le but de déterminer la présence ou non d’humidité dans un logement. En plus de renseigner sur le degré hygrométrique d’une maison, il permet de connaitre avec exactitude l’origine de la présence d’humidité et les parties qui en sont affectées. En fonction de la situation, l’expert propose des solutions adéquates afin d’y remédier définitivement. 

Quand faut-il faire un diagnostic humidité ?

Quand faut-il faire un diagnostic humidité ? Paris - ile de France

L’humidité est un problème récurrent qui entrave le confort de plus d’un. Elle peut être causée par une infiltration d’eau au niveau des murs, une rupture des canalisations, une remontée capillaire du sol, etc. Le plus souvent, elle entraine l’apparition des moisissures, le cloquage de la peinture, la détérioration des sols et de nombreux autres dégâts.

Attention ! Si vous faites face à l’un de ces problèmes, vous devez rapidement réaliser un diagnostic humidité. Autrement, vous risquez de porter atteinte à votre santé, en plus de la dégradation des éléments de votre bien immobilier. L’asthme, l’arthrite et les douleurs articulaires en sont quelques retombées.

À qui incombe la réalisation du diagnostic humidité ?

Comme dit plus haut, le diagnostic humidité est établi par un professionnel du bâtiment. Ce dernier a pour mission d’identifier l’origine de l’humidité et d’y apporter des solutions efficaces. Afin de mener à bien cette tâche, l’expert en humidité doit avoir des prérequis relatifs aux problèmes engendrés par l’eau. En plus des connaissances dans ce domaine, il doit suivre une formation en rapport avec les pratiques constructives d’un bâtiment. 

En fonction des causes de l’humidité, il pourra faire appel à ses différentes connaissances des corps de métiers, notamment la plomberie, la maçonnerie, la couverture, pour préconiser d’éventuelles réparations.

Comment s’effectue le diagnostic humidité et quelles sont ses interprétations ?

Le diagnostic humidité s’effectue en trois étapes. Dans la première, le spécialiste habilité procède à l’analyse du système, son fonctionnement, ses interactions avec l’environnement, ses équipements techniques, sa composition, etc.  Le mur doublé ou le mur en contact avec la terre ne seront pas analysés de la même manière.

Dans un second temps, le professionnel se sert d’appareillage de mesure : humidimètre, hygromètre, point de rosée, caméra thermique, etc.  Afin d’apprécier le taux d’humidité dans les pièces ainsi que l’humidité contenue dans les matériaux poreux. Le testeur d’humidité est équipé d’électrodes qui une fois au contact d’un corps, renseigne sur sa perméabilité. 

Après que tous les indices soient collectés, le professionnel procède à l’interprétation des résultats obtenus. C’est la dernière étape du diagnostic. À ce niveau, vous en saurez davantage sur l’origine de l’humidité, les risques encourus et les solutions envisageables pour pallier à ce problème.

Le diagnostic humidité est d’une importance capitale dans le maintien de l’état d’une maison. Pour le réaliser, l’idéal est de recourir aux services d’un professionnel.

Fissures Terrasse : Quelles sont les causes de fissuration d’une terrasse ?

Fissures Terrasse : Quelles sont les causes de fissuration d’une terrasse ?

Fissures terrasse  : Pourquoi peut-il se créer des fissures ?

De nombreuses personnes aspirent à avoir une terrasse juste devant leur maison. C’est un endroit où vous pouvez vous détendre et profiter de la compagnie des autres. La terrasse vous permet de profiter de l’extérieur de votre maison et de la mettre en valeur.

Cette construction extérieure doit être inspectée, surtout en hiver. Certaines détériorations au fil du temps peuvent causer des dommages à son intégrité structurelle et à son esthétique. 

Si elles ne sont pas traitées rapidement, les fissures peuvent causer de graves dommages. Quelles sont les causes de l’apparition des fissures sur une terrasse ? Que pouvez-vous faire pour les éliminer les fissures et remettre votre terrasse en état ? Combien devez-vous dépenser pour ces travaux ? 

Terrasse fissurée

Quelles sont les causes des fissures dans la terrasse ?

Il est parfois tentant de réparer les fissures dans votre terrasse avec du mortier ou d’ajouter de l’huile de coude. Cependant, avant de commencer à penser aux réparations, vous devez identifier la cause profonde des fissures. Pour éviter que cela ne se reproduise, il est important de déterminer la cause des fissures et ce qui les a fait apparaitre en premier lieu.

Il existe deux types de fissures sur votre terrasse : les fissures isolées à l’intérieur du platelage et les fissures structurelles à l’intérieur d’une terrasse en maçonnerie. Voici ce que vous devez savoir.

Les fissures dans le revêtement peuvent être isolées

Vous remarquez des fissures dans votre revêtement ? Ce phénomène peut être causé par de nombreuses choses. Après le choc thermique par exemple, des fissures peuvent apparaitre.

Fissures accidentelles

Une fissure ou une microfissure peut être causée par l’impact d’un objet lourd sur les carreaux. Les revêtements de sol en pierre peuvent également se fissurer sous l’effet d’impacts lourds. Bien que les revêtements de sol en pierre soient généralement moins résistants aux impacts mineurs que les carreaux, ils peuvent néanmoins être endommagés par des objets lourds.

Fissures dues à la détérioration des joints

Fissures causées par la détérioration du joint de revêtement.

La durabilité de la terrasse dépend de la solidité des joints entre les carreaux et les pierres naturelles. Ce joint a une fonction qui va au-delà de l’esthétique. Il assure également l’étanchéité. Il peut facilement se fragiliser et l’eau peut ainsi s’infiltrer à travers les carreaux, provoquant des microfissures qui se transforment rapidement en fissures plus graves.

Fissures liées au climat

Une terrasse en bois peut subir des dommages visibles en raison de forts changements climatiques. En conséquence, le matériau est soumis à des contraintes anormales. Les fissures peuvent également être causées par les cycles répétés de gel et de dégel des terrasses en pierre naturelle.

Fissures en grand nombre sur une terrasse en maçonnerie

Les fissures en grand nombre sur une terrasse en maçonnerie (dalles, carreaux) peuvent être causées par des fissures dans la dalle de béton. Cette dalle sert de support et/ou de mise à niveau. Ce ne sont là que quelques-unes des causes possibles d’endommagement de votre terrasse.

  • Un mauvais ragréage peut provoquer des fissures
  • Un mauvais nivèlement peut provoquer des fissures
  • Une insuffisance d’armature
  • Une mauvaise fondation

Parfois, il est nécessaire de niveler la dalle afin d’installer la terrasse sur une surface plane. Si cette étape n’est pas prise en compte, ou si le nivèlement a été effectué de manière incorrecte ou avec des produits insuffisants, des fissures peuvent apparaitre.

Fissuration des dalles en béton

Les fissures dans une dalle en béton peuvent prendre différentes formes. Les infiltrations d’eau peuvent provoquer des fissures et des faiblesses dans les dalles de béton qui ne sont pas couvertes.

Fissuration d’une dalle altérée

Les fissures dans une dalle en béton altérée peuvent être causées par la dalle même.

Une dalle en béton mal conçue peut être facilement endommagée par de nombreux facteurs. Les conditions météorologiques telles que les fortes pluies peuvent provoquer un ruissèlement qui peut entrainer la chute des fondations de votre terrasse. Le gel peut également causer de sérieux dommages à votre dalle.

Si les fondations ne sont pas creusées assez profondément, elles seront exposées aux changements de température et aux mouvements du sol. Cela peut provoquer des microfissures et par la suite entrainer des problèmes. 

Il est important de réaliser une étude de sol avant de commencer à poser des fondations. Cela vous permettra de déterminer les caractéristiques du sol et de pouvoir construire les fondations en fonction de ces contraintes. Si cette étape n’est pas réalisée correctement, des fissures structurelles peuvent se développer d’une année à l’autre.

Une cause fréquente de détérioration des dalles et/ou des revêtements en béton est l’absence de joint de dilatation. Peu importe que votre terrasse soit située autour d’une piscine ou directement devant votre maison, des joints de dilatation doivent être placés entre la nouvelle construction et la structure existante pour absorber les tensions causées par les variations de température ou de tassement différentiel. Ces éléments sont indispensables, car la maçonnerie de la terrasse pourrait pousser contre le mur et provoquer des fissures sur les murs de la maison.

Le diagnostic fissure permettra de déterminer si une réparation de la dalle est possible ou si l’ensemble est à refaire. Pour obtenir un diagnostic de fissure, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du bâtiment.

Que peut-on faire pour arrêter et traiter les fissures ?

Que peut-on faire pour arrêter et traiter les fissures ?

Vous remarquez des fissures sur votre terrasse à votre grand désarroi. Il existe des moyens pour régler le problème et empêcher ainsi les fissures de se reproduire à l’avenir. Demandez l’aide de nos experts.

Le cas des fissures résiduelles

Vous pouvez réparer vous-même les fissures résiduelles qui ne sont pas causées par des dommages graves.

Utilisez un mastic ou un mortier pour faire des ponts en béton ou en ciment. Ensuite, humidifiez la zone avec de l’eau avant d’utiliser une spatule pour l’appliquer. Un kit de réparation époxy est également disponible pour les terrasses en ciment. Suivez exactement les instructions et appliquez la résine et le durcisseur comme indiqué dans la notice technique.

Le mastic à bois peut être utilisé pour combler les fissures des terrasses en bois. Après au moins 24 heures de séchage, le mastic peut être repeint pour être assorti à votre bois. Vous pouvez également utiliser le kit de réparation époxy dans le même but.

Un revêtement spécifique peut être utilisé pour réparer une fissure dans un carrelage. Pour des éclats ou des fissures plus petits, un tube d’émail suffit. Si vos carreaux sont endommagés au point d’être irréparables, vous devrez peut-être les remplacer.

Le cas des fissures structurelles

Si vous avez des fissures dans une dalle en béton ou d’autres situations graves, il est bon de contacter un professionnel pour expertiser le problème. Différentes options peuvent être disponibles en fonction du diagnostic du professionnel.

Par exemple, si la fissure est due à un ruissèlement excessif des eaux de pluie, il peut être intéressant d’ajouter un système de drainage pour réduire le phénomène de ravinement et renforcer la dalle.

Si vous constatez une stagnation de l’eau sur votre terrasse, vous devez inspecter la pente pour détecter les problèmes de drainage.

Si les caractéristiques du sol n’ont pas été prises en compte lors de la construction de la terrasse, des travaux de fondation peuvent être nécessaires.

Conseil : pour diagnostiquer une terrasse en béton, il suffit de frapper légèrement la dalle avec un outil pour détecter les points faibles. Vous entendrez un son creux lorsque vous taperez sur la zone affectée.

Quel est le coût de la réfection de ma terrasse ? Quel professionnel dois-je engager ?

De nombreux facteurs influent sur le cout de la restauration d’une terrasse. L’état de votre terrasse, le type de travail requis (par exemple, une simple fissure ou un problème plus grave au niveau des fondations), les matériaux utilisés pour la soutenir et le cout de la main-d’œuvre sont autant de facteurs qui peuvent avoir une incidence sur les estimations des professionnels. Il s’agit ici seulement d’une partie des indicateurs qui peuvent vous aider à déterminer le cout de cette opération et à qui la confier.
FAQ

Comment colmater une fissure ?

Pour traiter rapidement les fissures extérieures, la résine de réparation est idéale. Il existe par ailleurs de nombreux mastics ou mortier de rebouchage pour colmater les microfissures. Le choix du produit s’effectue en fonction du matériau de construction utilisé.  

Comment réparer une fissure traversante dans un mur ?

Pour une reprise plus efficace, il peut être recommandé de poursuivre les travaux de maçonnerie au niveau du bardage de la maison, de renforcer ses fondations, de poser des micropieux ou d’autres méthodes spécifiques.

Qu’est-ce qui provoque la fissuration de mes tuiles ?

Les fissures sur les carreaux peuvent être causées par de nombreux éléments. Les causes les plus courantes de fissuration du carrelage sont : la chute d’objets lourds, l’affaissement du support, le défaut de fixation du support, l’absence de joint de dilatation, des défauts dans la pose, etc. 

 

 

Fissure sécheresse : Des dégâts sur les maisons – Que faire ?

Fissure sécheresse : Des dégâts sur les maisons – Que faire ?

Comment reconnaître une fissure du à la sécheresse ?

Les sècheresses répétées font craquer davantage les maisons de tous types de construction (terre, maçonnerie, briques, etc.). Vous résidez dans une zone sujette à la sècheresse ? L’état d’urgence naturel a été déclaré. Informez immédiatement votre compagnie d’assurance si des fissures apparaissent sur les murs de votre maison.

Facteurs susceptibles d’accroitre les dommages causés aux maisons par la sécheresse

Outre la teneur en argile du sol, d’autres facteurs peuvent également contribuer aux dommages causés par la sècheresse :

  • Un système d’évacuation des eaux pluviales qui fonctionne mal ou qui est insuffisant.
  • Des arbres à proximité de la maison, dont les racines pompent l’eau jusqu’à 3 à 5 mètres sous le sol, accentuent ce phénomène et fragilisent également les fondations.
  • Une nappe phréatique sous la maison qui ne représente qu’une fraction de sa profondeur ou dont la circulation souterraine est peu profonde.
  • La maison est située sur un terrain en pente (dissymétrie des fondations).
  • Défaut de construction de la maison.
  • Mauvais drainage autour de la construction.

Quels sont les signes de dommages causés à une maison par la sécheresse ?

Vous pouvez remarquer les signes suivants après un épisode de sècheresse sévère, de fissures de sécheresse.

Des fissures sur les murs extérieurs, les murs du sous-sol, et/ou les murs intérieurs.

Les fissures de l’escalier sont les fissures les plus distinctives. Elles suivent les joints de la maçonnerie (parpaings, briques, etc.). On peut trouver des fissures dans plusieurs orientations, notamment au niveau des points faibles comme les ouvertures.

En plus de fissuration d’autres dommages peuvent apparaitre, tels que le détachement au niveau des cloisons, de la terrasse, du porche, de la véranda, du garage, et d’un escalier extérieur. Il est possible que les éléments qui sont joints à une construction s’en « détachent ».

Dislocation au niveau des éléments de chainage ou de charpente.

Le détachement ou l’affaissement des carreaux ou des dalles indique que la dalle s’affaisse.

Par extension, les portes et/ou fenêtres se ferment difficilement ou ne se ferment pas du tout en raison de la déformation dans la structure. Parfois, des tuyaux cassés et des fuites d’eau peuvent se produire.

Les dommages causés par la sècheresse peuvent ne pas être visibles au départ, mais apparaissent quelque temps plus tard. Tout dépend de la gravité de l’évènement. En général, les effets des dommages causés par la sècheresse sont visibles dans les deux mois qui suivent.

Quelles mesures pouvez-vous prendre pour prévenir les dommages liés à la sécheresse ?

  • Déclarer les dégâts à la mairie par courrier recommandé avec accusé de réception.

A quel moment déclarer les fissures à la mairie ?

Lorsque la fissure est due à une catastrophe naturelle, il est nécessaire de faire une déclaration.

Une fissure est apparue dans votre plafond et vous avez souscrit une assurance habitation incluant l’état de catastrophe naturelle. Deux conditions s’appliquent à votre indemnisation :

  • Si elle résulte d’une catastrophe naturelle telle qu’une sècheresse ou une inondation. 
  • Si la région dans laquelle se trouve votre habitation est considérée comme une zone de catastrophe naturelle.
  • La fissure déclarée est consécutive à la sècheresse estivale

Dans les faits, le climat change et les températures augmentent, nous assistons en conséquence à des sècheresses plus longues et plus sévères dans le monde entier, et la France n’est pas épargnée par ce phénomène. Les régions du sud de la France ne sont pas les seules à être touchées, le reste du pays l’est également.

Même si les dommages ne sont pas aussi évidents qu’après un incendie ou une tempête, les périodes de sècheresse peuvent néanmoins être extrêmement importantes. Les dommages peuvent provoquer des fissures et un affaissement des fondations de la maison. Après une période de sècheresse plus ou moins longue, une fissure peut commencer son apparition dans la maison.

Dans ce cas, l’assurance doit être sollicitée, sous réserve de respecter les autres obligations listées ci-devant. Parfois, la fissure n’est pas visible avant plusieurs semaines. La fissure peut être identifiée de différentes manières, mais celle qui prend la forme de l’escalier est souvent la plus dangereuse.

L’état de catastrophe naturelle de sècheresse est déclaré par un Arrêté interministériel. Autrement dit, vos dégâts doivent être reconnus par les pouvoirs publics pour être pris en charge dans le cadre d’une catastrophe naturelle. Comme nous l’avons vu, les catastrophes naturelles exigent que votre habitation se trouve dans la zone désignée. Pour vérifier cela, vous pouvez vous rendre à la mairie.

Il est important de respecter le délai d’envoi de votre déclaration à votre compagnie d’assurance concernant les fissures causées par la sècheresse.

Avis : Le maire dispose d’un délai de cinq ans à compter de la date de survenance de la catastrophe pour déposer une demande de reconnaissance de l’État de catastrophe naturelle auprès du préfet.

Indemnisation de l’assuré

Informez votre compagnie d’assurance dès que vous constatez les dégâts et que l’état de catastrophe naturelle est reconnu.

Après la publication de l’Arrêté

Vous disposez d’un délai de 10 jours à compter de la publication de l’Arrêté interministériel au Journal Officiel portant reconnaissance de l’État de catastrophe naturelle dans la zone ou le département touché. Pour déclarer votre sinistre à votre compagnie d’assurance, une lettre recommandée avec accusé de réception est suffisante.

Comment stopper les dégâts causés par la sécheresse sur votre maison ?

Comment stopper les dégâts causés par la sècheresse sur votre maison ?

Avant d’acheter une maison ou un terrain

Vous pouvez vous renseigner sur votre commune en consultant le document d’information communal (DICRIM), ainsi que le PPRS – Plan de Prévention des Risques spécifiques – à la mairie.

Pour savoir si votre commune est soumise à un risque élevé, vous pouvez consulter la carte des retraits ou gonflements des sols argileux.

Avant toute construction

Avant d’acheter le terrain, assurez-vous que le vendeur a réalisé une étude géotechnique des sols (étude obligatoire dans le cadre de la loi Elan depuis le 23 novembre 2018).

Vous devez faire attention lorsque vous construisez sur un terrain sensible au retrait-gonflement des argiles, notamment s’il est en pente. Il s’agit par exemple d’adapter les fondations, de rigidifier la structure du bâtiment, de créer un écran anti-racine. 

Propriétaire d’une maison

Veillez à ne pas laisser pousser la végétation à proximité du bâtiment. Vous pouvez en effet, soit les couper, soit les élaguer régulièrement les grands arbres afin de réduire leur capacité à pomper l’eau dans le sol, autour de la maison.

Si une maison est située dans une zone à haut risque, il peut être nécessaire de la consolider en renforçant les fondations. Cela peut inclure la création de puits, de micropieux et de longrines. Un système de drainage sera également créé autour de la maison pour la protéger de l’évapotranspiration.

Ces travaux peuvent être très couteux, allant de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d’euros, selon la technique choisie.

FAQ

Comment reconnaitre une fissure due à la sécheresse ?

Des fissures peuvent apparaitre sur les murs intérieurs, les murs de soubassement et les façades après un épisode de sècheresse sévère. Les fissures en escaliers sont caractéristiques d’un tassement glissement. Elles suivent les joints de la maçonnerie (parpaings, briques, etc.). Elles touchent les éléments constitutifs du mur.

Comment puis-je signaler les fissures et autres problèmes à ma compagnie d’assurance ?

Votre police d’assurance ne peut pas couvrir les réparations d’une fissure dans votre maison, sauf si votre commune a été déclarée en état de catastrophe naturelle par un Arrêté. Votre assureur doit être informé de cette reconnaissance dans les 10 jours.

Quelles sont les meilleures solutions pour la présence des fissures dans votre maison ?

Envoyez une lettre recommandée à votre constructeur ou à votre assurance en indiquant la liste complète des éléments de la maison concernés. Vous avez la possibilité de demander une indemnisation ou la remise en état des désordres. Si cela échoue, vous pouvez porter l’affaire devant le tribunal.

Fissure Plafond : Quand s’inquiéter ?

Fissure Plafond : Quand s’inquiéter ?

Fissures dans les plafonds : Quand faut-il s’inquiéter ?

Les plafonds des vieilles maisons ou vieux immeubles présentent souvent des fissures. Ces fissures, qu’elles soient visibles ou non, peuvent causer des problèmes structurels et menacer sérieusement la stabilité de la structure. Il est important d’inspecter la taille et la forme des fissures pour déterminer s’il existe un risque. 

Qu’est-ce qui rend les fissures du plafond potentiellement dangereuses ?

Quels sont les types de fissures de plafond ?

Les fissures sont de longueurs variables qui apparaissent sur un plafond ou un mur. La gravité d’une fissure de plafond est déterminée par sa taille. Les microfissures de moins de 0,2mm de largeur sont considérées comme superficielles et non dangereuses.

Une fissure de plafond peut ensuite devenir une fissure fine, mesurant entre 0,2 et 2mm de largeur. Cette fissure n’est pas dangereuse, sauf si elle continue de s’étendre. C’est la structure qui est la plus touchée généralement par la fissure.

Les fissures dont la longueur est supérieure à 20cm et la largeur supérieure à 2mm sont considérées comme dangereuses. Ces fissures s’étendent sur toute la longueur et la largeur du plafond.

Ce dernier type de fissure est très grave et peut entrainer un effondrement d’une partie de la construction. Il est important de consulter immédiatement un expert en bâtiment pour évaluer le risque des fissures.

Quelles sont les causes des fissures dans les parois du plafond ?

 

Les fissures peuvent apparaitre au plafond, au sol ou sur les murs. On peut également citer le déplacement des structures du toit comme l’une des causes les plus courantes. Les variations météorologiques et l’humidité peuvent entrainer un rétrécissement et un relâchement du bois. Des fissures peuvent alors apparaitre le long du plafond.

Une fuite d’eau due à un problème de plomberie peut également provoquer des fissures au plafond. Les dommages causés par l’eau peuvent provoquer l’affaissement des cloisons et laisser passer les gouttes d’eau. Les fuites d’eau doivent être rapidement réparées pour éviter d’autres dommages au plafond.

Que faire en cas de fissures dangereuses ?

Une fois que vous avez déterminé la source de la fissure dans le plafond, il est temps de prendre des mesures pour éviter d’autres dommages. Si vous avez des fissures inquiétantes, vous pouvez installer un système de surveillance et de suivi afin d’arrêter leur croissance.

Il existe quatre possibilités de mesure : Le fissuromètre gradué ou électronique ; l’extensomètre ou déformomètre ; le témoin en plâtre fixé aux extrémités de la fissure ou le témoin en verre qui est placé dans un manchon en plâtre.

Ces mesures peuvent être utilisées pour déterminer le niveau de danger des fissures. L’intervention d’un professionnel est nécessaire si le danger est grave. Après avoir effectué un diagnostic approfondi, il mettra en place des réparations pour rétablir l’ordre et, si nécessaire, ordonner l’évacuation.

Le rôle d’un expert en fissures de plafond est d’évaluer les dangers potentiels pour la sécurité de la maison au même titre que ses habitants. Il est recommandé de contacter ce professionnel si vous êtes confronté à des fissures alarmantes. Cela permettra de s’assurer que la réparation est réalisable tout en prenant en compte les problèmes structurels de votre maison.

FAQ

Pourquoi des fissures au plafond ?

Les fissures dans les plafonds peuvent se produire pour de nombreuses raisons. Par exemple, à cause de mouvement dans la toiture, d’une infiltration d’eau ou alors simplement dû à l’humidité.

Que devez-vous faire si votre plafond se fissure ?

Il faut faire appel à un expert en bâtiment pour réaliser un diagnostic de fissure de l’habitation. En effet, les fissures peuvent être dangereuses, et doivent être considérées comme telles si elles dépassent 20cm de longueur et 2mm de largeur. Ces fissures peuvent s’étendre sur toute la longueur et la largeur du plafond. 

Call Now Button